Les prédictions de Nigel Farage pour 2017

Share Button

En un an d’embargo russe, la filière agricole française a sérieusement souffert

Une fois n’est pas coutume nous relayons un article « de » Libération (en fait un article AFP).

En creux : l’incompétence de nos gouvernants.

La filière agricole française a sérieusement pâti de l’embargo russe, décrété il y a un an, car même si la Russie n’était pas un gros client de la France, l’effet domino de report de marché a eu un fort impact sur les prix.

La suite ici.

Share Button

♫ Djobi, Djoba ♫

Image d’illustration bien sûr

 » Treize personnes ont été interpellées mardi en région toulousaine, lors d’une vaste opération de gendarmerie mobilisant près de 250 militaires, visant un réseau de vol d’outillage agricole, de carburant et de métaux, principalement dans des zones rurales du Sud-Ouest, a annoncé la gendarmerie.

Les gendarmes agissaient dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par un juge d’instruction de Tulle pour vols aggravés, en l’occurrence 80 cambriolages ou vols, et association de malfaiteurs, a indiqué la région de gendarmerie du Limousin.
L’opération est intervenue après « plusieurs mois d’enquête » des gendarmes du Limousin, co-saisis avec l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI). Elle visait à démanteler « un groupe structuré, principalement localisé sur Toulouse, et qui s’était spécialisé dans le vol d’outillage, de matériel électro­portatif (outillage électrique), de carburant et de métaux », a précisé à une correspondante de l’AFP le chef d’escadron Yves-Olivier Braud, de la Région de gendarmerie du Limousin.
Selon les enquêteurs, le groupe opérait sur six régions: Limousin, Midi­Pyrénées, Languedoc­Roussillon, Aquitaine, Auvergne et Centre. Répartis en plusieurs équipes, quatre à cinq nuits par semaine, il menait « de véritables raids nocturnes au cours desquels il commettait de multiples cambriolages, essentiellement en milieu rural ».
Aucune estimation du préjudice subi n’avait été communiquée mardi.
L’opération d’envergure a mobilisé mardi 60 enquêteurs de la région Limousin, appuyés par 60 gendarmes de la région Midi­Pyrénées, sept pelotons de gendarmes mobiles, un hélicoptère de la section aérienne de Toulouse, et des experts de l’OCLDI et d’Europol. Soit environ 250 personnes au total.
A la suite de l’opération menée « sur quatre sites distincts » à Toulouse et à Montauban, treize personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, a-t-on précisé auprès de la gendarmerie. Elles doivent être transférées à Tulle. »

Source

Merci aux forces de Gendarmerie pour leur travail mais je crains que la justice taubiresque ne les remette immédiatement en liberté.

Votez bien dimanche.

Share Button

La France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français

Par Aymeric Chauprade

Il est loin le temps où le monde arabe rêvait de développement, de modernisation, de sécularisation d’un islam sunnite toujours menaçant pour les minorités chrétiennes et chiites. Ce temps là c’était celui du nationalisme arabe, de Nasser jusqu’à Saddam Hussein en passant par Hafez el Assad. Le temps de régimes autoritaires tournés vers le développement et qui offraient aux femmes, aux chrétiens et à toutes les minorités un rempart face au fondamentalisme sunnite autant que d’inéluctables perspectives d’ouverture démocratique si l’on avait bien voulu laisser les processus internes se dérouler à leur rythme historique. C’était aussi le temps où la cause palestinienne était encore une cause nationaliste et pas encore une cause islamique. Seulement voilà, de l’eau a coulé sous les ponts et l’Autorité palestinienne comme le Fatah ont été effacés par le Hamas.

La suite de ce texte essentiel sur blog.realpolitik.tv

Share Button

Hollande a voté

Et encore de la com. Un incapable qui aurait très bien pu s’éviter 10h de bagnole pour déposer son bulletin à Tulle en optant pour le vote par procuration. Pauvre France.

Et pas une journalope pour souligner le caractère ridicule de ce déplacement inutile.

Share Button

Les Roms, une chance pour la France ?

C’est une population pittoresque et attachante, qui vit depuis toujours de tout, de rien, de l’air du temps. Les femmes, dans leur costume bariolé, vendent des paniers d’osier fabriqués selon un savoir-faire ancestral et disent la bonne aventure quand elles ne vaquent pas aux soins du ménage et à l’éducation de leurs nombreux et jeunes enfants, dont les rires frais et les petites frimousses débarbouillées avec les moyens du bord égaient le campement. Il ne faut pas s’alarmer des airs parfois un peu farouches de leurs hommes. Le soir, à la veillée, autour d’un feu improvisé avec quelques broussailles et planches trouvées sur des chantiers désaffectés, ils plaquent quelques accords sur leurs guitares et entonnent des chants inspirés par leur vie nomade et apparentés, par une mystérieuse filiation, aux musiques arabes et andalouses. Les “Fils du vent” sont les derniers hommes libres au sein d’une société dont la plupart des membres, inconscients de leur aliénation, mènent une existence besogneuse et routinière, dominée par de sordides problèmes d’argent et de retraite, entre leur métier, leur famille, leur maison et autres préoccupations subalternes.

Ce que l’on ignore généralement, tant l’ignorance, la médisance, la calomnie ont fait leur œuvre dans les esprits, c’est à quel point les Roms, puisqu’il faut les appeler par leur nom, sont créateurs d’emplois et de travail, donc de richesses qui profitent à la collectivité. Ils mettent de l’animation dans les villages désertés. Ils assurent des centaines d’emplois aux salariés d’EDF, de la SNCF, de France Telecom, aux agents d’entretien des autoroutes, aux ouvriers du bâtiment dont l’activité à plein temps consiste à remplacer les câbles de cuivre et autres pièces métalliques indispensables à l’éclairage de la voie publique, aux transmissions téléphoniques, et au bon fonctionnement de nos infrastructures. Combien d’agents communaux du nettoyage, de gendarmes, de policiers, de vigiles, d’agents de sécurité, de serruriers, de plombiers, seraient voués au chômage si les Roms n’existaient pas ! Y a-t-on songé ?

Une discrimination séculaire empêche depuis plus de mille ans la communauté rom de se sédentariser, de s’instruire, de s’intégrer aux différent pays qui ne connaissent et donc n’apprécient pas à sa juste valeur la chance qu’ils ont d’avoir été choisis par eux pour lieux de résidence ambulante. Il n’était que temps que les 6.000.000 de Roms d’Europe, et parmi eux les 3.000.000 de Roms de nationalité bulgare ou roumaine, puissent comme tous les autres membres de l’Union bénéficier des avantages de l’espace Schengen et circuler ou s’installer, fût-ce temporairement, où et comme bon leur semble, pour y vivre selon leurs usages et leurs lois. Ce sera enfin chose faite au début de l’an prochain…

Voilà à peu près sur quels thèmes, riches de développements, porteurs d’ondes positives et politiquement irréprochables, il m’aurait semblé licite et même recommandé de broder. Au lieu de quoi, bêtes et méchants, nos confrères de Valeurs actuelles ont choisi de titrer leur une de cette semaine : ROMS, L’OVERDOSE. Ce n’est pas sans raison que le Parti socialiste a aussitôt jeté l’anathème contre une publication « antirépublicaine », « indigne » et pour tout dire « nauséabonde ». Ils ne l’ont pas volé.

Dominique Jamet

Via Boulevard Voltaire

Share Button

Retour sur un week-end riche en désinformation

Week-end bien rempli tant à titre personnel où j’ai sacrifié l’essentiel de mon temps à ma principale passion que sur le front de la désinformation où les journaleux s’en sont donné à cœur joie pour tordre les différents évènements à l’aune de leur pensée unique.

Ainsi le principal sujet des médias en ce dimanche soir et repris encore hier, la « manif pour tous », a fait l’objet de toute l’attention de nos journalopes pour détourner le sens premier de cette manifestation et son succès pour insister jusqu’à la nausée sur les « débordements » qui n’ont concerné qu’une infime minorité. Plus d’un million de personnes rassemblés à Paris en ce dimanche après-midi et les médias n’ont retenu que les images des échauffourées avec force commentaires citant la présence dans le cortège de tous les copains d’Adolf Betimmonde, des identitaires au GUD en passant par le FN bien sûr. Bref, une manif nauséabonde où, selon les propres propos de Manu, les forces de l’ordre ont fait preuve d’un louable professionnalisme. Les consignes ont été appliquées, les enfants, les femmes et les vieux ont été gazés. Fermez le ban !

Le deuxième sujet ayant occupé les écrans des chaines d’information et l’esprit malade de leurs commissaires politiques journalistes fut bien entendu les déboires financiers de Chypre. Alleluia en ce lundi matin, un accord a été trouvé. Personnellement, je ne vois pas bien en quoi cet accord est plus rassurant que le premier qui avait été rejeté par l’assemblée chypriote. La deuxième banque du pays est liquidée. Les avoirs de plus de 100000 €uros (y compris les obligations !!) se verront amputés de près de 40%. Les déposants chypriotes et étrangers sont donc bel et bien tondus grâce à la bienveillance de la troïka Commission Européenne, FMI et BCE. Mais le principal est que le Dieu €uro soit sauvé. Pour combien de temps ? Et avec quelle image laissée aux investisseurs internationaux avec ce braquage organisés par les fonctionnaires de Bruxelles ?

Accessoirement j’ai commencé à dévorer « La tyrannie médiatique » de Jean-Yves Le Gallou.

 

Share Button

Le braquage chypriote expliqué aux nuls.

Merci à Cretinus Alpestris et Carine

Share Button

Olivier Delamarche mardi 5 février 2013

Merci à Armageddon16x16

Share Button