Nice : 14 juillet 2016

Hollande hier : « Ce qui nous menace, c’est la montée du populisme »
Le réel aujourd’hui : 84 morts

Share Button

Grève des taxis et débordements : toujours les mêmes

Manifestations violentes des chauffeurs de taxi, en majorité arabes ou noirs, dans l’ouest parisien aujourd’hui et notamment aux abords de Roissy. Deux jours après avoir annoncé la candidature de Paris pour les jeux olympiques, on ne pouvait espérer meilleure pub contre ce projet ruineux. Quelles belles images garderont les étrangers descendant de leur avion pour découvrir notre beau pays bougnoulisé.

Car le grand remplacement, c’est aussi chez les chauffeurs de taxi. Et les mêmes causes produisant les mêmes effets, on retrouve les mêmes photos devenues banales en socialie.

 

Share Button

Sid Ahmed Ghlam : résumé d’un nouvel enrichissement

Les faits.

Paris, 13ème arrondissement, dimanche dernier. Un bougne, encore un, appelle le SAMU pour une blessure par balle. Comme ils en sont logiquement obligés dans ce cas là, les urgentistes sollicitent l’intervention de la police. Arrivés sur place, en suivant les traces de sang laissées par le sympathique étudiant en informatique algérien, les policiers retrouvent sa voiture équipée « toutes options » dont une kalash et un SIG SP2022, pistolet automatique en dotation dans la police qui s’avèrera effectivement une arme déclarée volée par un fonctionnaire.

Suit une perquisition à son domicile, une chambre flambant neuve en résidence universitaire toujours dans le 13ème arrondissement, la république est bonne fille. Ils y découvrent la panoplie du parfait petit djihadiste, djihad qui comme chacun sait, est purement intérieur mais quand même avec des accessoires tels que d’autres kalashnikov, armes de poing, etc….

Progressant dans leur enquête, les policiers découvrent enfin que ce déchet musulman projetait un attentat à Villejuif contre des églises, en plein office religieux, le jour même de son interpellation.

Cerise sur le gâteau si je puis dire, cette ordure musulmane est, comme on dit, suspectée d’avoir assassiné Aurélie Châtelain, jeune femme de 32 ans, belle comme un coeur, mère d’une petite fille de 5 ans. Enfin suspectée, c’est vite dit avec l’empreinte ADN de la victime  relevées sur les vêtements du « suspect » et les analyses balistiques de l’arme employée pour le meurtre correspondantes à celle retrouvée à son domicile.

Tout cela, en France, en 2015,sous une dictature UMPS.

Continuons à accueillir toute la vermine musulmane et africaine.

Bonne nuit.

Source

Source

 

Share Button

Les déséquilibrés du week-end

Nantes (encore !) vendredi 2 janvier :

« ….il a foncé vers la fontaine de la place Royale, à Nantes, ce vendredi vers 12 h 45. Et a grimpé tout en haut de la statue. L’homme, habillé en djellaba, a crié « Allahou Akbar », devant des passants stupéfaits. Certains l’ont filmé. ….. » lien

Dijon (encore !) vendredi 2 janvier :

« ..Un homme âgé de 58 ans a été victime d’un coup de couteau à la gorge ce vendredi vers 17 h 15 place Darcy, à Dijon. Il a été transporté au CHU et l’auteur présumé des faits a été interpellé… L’auteur présumé des faits a quant à lui rapidement été interpellé. Selon l’AFP, il s’agirait d’un jeune homme âgé de 27 ans et d’origine afghane, qui bénéficiait d’un titre de séjour provisoire et était hébergé dans un foyer de Dijon. Il aurait choisi sa victime au hasard…. » lien

Metz toujours vendredi (curieux, ce déferlement de déséquilibrés le vendredi, n’est il pas ?) :

« …Lorsque le gardé à vue lui a demandé à se désaltérer, en début d’après-midi, l’agent a ouvert la porte pour lui donner un verre d’eau. « Et il lui a sauté dessus », explique le commissaire Dominique Rodriguez, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique de Moselle. En criant « Allahu Akbar » d’après une note transmise, hier soir, à la direction centrale de la police nationale… » lien

 

 

Share Button

Les blédards font du ski

Politesse, discrétion, respect des règles, etc…tout cela leur est étranger.

Share Button

Bal tragique à Roubaix

Kader égorge Ahmed

Share Button

Gaza sur Seine : les images chocs

Share Button

Paris en juillet : Gaza sur Seine

Et les merdias qui minimisent ces scènes de guerre dans notre capitale.

Share Button

Belgique-Algérie

Bon alors résumons :

Si l’Algérie bat la Belgique, ça va être une violente mais festive™  démonstration de joie sur les Champs Elysées et sur la Canebière.

Si la Belgique bat l’Algérie ça va être une violente mais compréhensible démonstration de tristesse sur la Canebière et les Champs Elysées.

Si y’a match nul, et bien, vous m’avez compris…

Share Button

Leonarda : même sa sœur n’en veut pas !

Leonarda, le retour. Bon, mais si la petite revient, on la met où ? Le Point ayant révélé l’existence d’une sœur aînée, Emina, vivant en situation régulière au sein de la famille du père de son enfant, des réfugiés kosovars installés à Contrisson, petit village de la Meuse près de Bar-le-Duc, on pensait tenir LA solution. François Hollande ne serait plus cet être inhumain ayant cruellement proposé de séparer une enfant de ses parents. Dorlotée par sa grande sœur, entourée de l’affection de son beau-frère et de son neveu, elle pourrait mener dans la campagne meusienne une vie saine et joyeuse au grand air. Générique de fin. On a eu chaud. Comment transformer, in extremis, Les Bronzés au gouvernement en Petite maison dans la prairie.

D’autant que la famille d’accueil pressentie est pour ainsi dire irréprochable : des voisins, selon le maire, se sont plaints de tapage. Les services sociaux ont trouvé leur attitude, quant aux aides auxquelles ils ont droit, « provocatrice ». Mais ces broutilles mises à part, ces gens-là sont « sans problèmes ».

Las, Contrisson n’est pas Plum Creek, Walnut Grove n’est pas Bar-le-Duc, et n’endosse pas qui veut les larges bretelles de Charles Ingalls. Surtout pas François Hollande. Il paraît que la petite maison dans la prairie est justement un peu trop petite. C’est ce qu’a dit Emina au téléphone à l’AFP : « Je ne peux pas l’accueillir. Je la mettrais où ? C’est juste une maison ici, il n’y a pas dix maisons. » Bref, Leonarda peut aller se brosser. Plus diplomate, son compagnon rajoute : « Leonarda ne doit pas revenir toute seule en France », « À 15 ans, ce n’est pas normal. C’est toute la famille ou rien. » Et – un brin soulagé ? – de conclure : « Mais je ne pense pas qu’elle va revenir en France, je pense qu’elle va rester au Kosovo. »

Qui leur jetterait la pierre ? C’est qu’ils n’ont rien demandé, eux. La générosité par procuration, comprenez Emina, ça l’énerve. Un peu facile, cette habitude socialiste de convier le monde entier dans le salon des autres. Les projets X à l’échelle France, cela indispose jusqu’aux réfugiés kosovars. Et Emina va le dire au président de la République, car après tout ce ne serait que justice d’avoir une bonne conversation télévisée, comme Leonarda. Pourquoi n’y en aurait-il que pour sa sœur ? Si François Hollande envoie des cartons d’invitation, il faut qu’il les honore. Il doit bien y avoir une place chez lui, en dépliant le canapé-lit ? Avec les grands garçons de Valérie et la progéniture de Ségolène, cela ferait une belle famille recomposée. Sans compter que les lycées à Paris sont plus réputés qu’à Bar-le-Duc, et qu’elle y a déjà tout un tas de camarades.

Une autre solution, néanmoins, pourrait être d’offrir une grande maison à Emina. Au milieu d’un parc, pour éviter les voisins grognons. Valérie Damidot viendrait faire la déco et tout le monde pleurerait de joie à la fin, drôlement soulagé de cet heureux dénouement. Sauf les Français qui signeront le chèque, bien sûr, mais eux, c’est bien connu, ne sont jamais contents.

Gabrielle Cluzel

Via Boulevard Voltaire

Share Button