Attentats musulmans en France depuis mai 2012

11 et 15 mars 2012: Mohamed Merah assassine trois militaires à Toulouse et Montauban.

19 mars 2012: Trois enfants et l’un de leurs parents sont sauvagement assassinés dans une école juive de Toulouse par Mohamed Merah, un musulman français.

– Un extrémiste islamiste armé d’un couteau attaque et blesse un militaire français dans le quartier de La Défense à Paris

– Attaque à Joué-lès-Tours. Un homme criant « Allahu akbar » attaque un poste de police avec un couteau. Il blesse trois policiers avant d’être abattu

22 décembre 2014: Nantes. Un homme que les témoins entendent crier « Allahu Akbar » écrase des piétons avec sa voiture sur un marché de Noël. 1 mort et 9 blessés dont 3 graves.

attentat contre Charlie Hebdo, une tuerie au siège du journal satirique à Paris : deux djihadistes français, les frères Kouachi, assassinent onze personnes – dont huit collaborateurs du journal – et en blessent onze autres avant de tuer durant leur fuite, un policier déjà blessé et à terre. Les frères Kouachi sont finalement abattus deux jours plus tard par le GIGN dans une imprimerie où ils s’étaient retranchés, à Dammartin-en-Goële, au nord de Paris.

, Amedy Coulibaly, un Français proche des frères Kouachi, tue par balle une jeune policière de 25 ans, Clarissa Jean-Philippe, et blesse grièvement une autre personne à Montrouge. Le lendemain, il prend en otage les clients d’une supérette cashère à la porte de Vincennes à Paris et en tue quatre. Il est finalement abattu lors d’un assaut du RAID et de la BRI. Il affirmait agir au nom de l’organisation djihadiste de l’État islamique qui n’a cependant pas revendiqué son acte3. Ces actions ont été coordonnées avec celles des frères Kouachi

– Trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice sont agressés au couteau. Moussa Coulibaly, demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines), est arrêté. Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des Juifs.

– Une femme de 32 ans (Aurélie Châtelain) est assassinée par un étudiant algérien de 24 ans, Sid Ahmed Ghlam, qui prévoyait un attentat dans une église de Villejuif, le projet de ce dernier ayant été déjoué peu de temps après

— Attentat en Isère, revendiqué par l’État islamique, 1 mort décapité (Hervé Cornara, 55 ans) et 11 blessés. Brandissant un drapeau islamiste, Yassin Salhi conduit son véhicule contre des bonbonnes de gaz stockées dans la cour de la filiale française du groupe américain Air Products

– Attentat du train Thalys sur une ligne reliant Amsterdam à Paris, mené par un ressortissant marocain, Ayoub El Khazzani, et déjoué par plusieurs passagers américains, on compte 5 blessés

13 novembre 2015 : série d’attentats au stade de France,dans les 10ème & 11ème arrondissements et, le plus meurtrier, dans la salle de spectacle du Bataclan. Bilan : 130 morts dont 90 pour le Bataclan dont certaines victimes ont été torturées, égorgées et mutilées. Les musulmans impliqués et identifiés ; Bilal Hadfi, Salah et Brahim Abdeslam, Ismaël Omar Mostefaï, Samy Amimour et Foued Mohamed-Aggad.

– Double meurtre à Magnanville. Un commandant de police et sa compagne, fonctionnaire du ministère de l’intérieur (Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider), sont assassinés devant leur domicile à Magnanville par Larossi Abballa.

– À Nice, le jour de la fête nationale, un Tunisien, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, fonce dans la foule au volant d’un camion sur la promenade des Anglais, tuant 84 personnes et en blessant 286 avant d’être abattu par les forces de l’ordre.

– Deux islamistes (Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean) munis d’armes blanches prennent en otage plusieurs personnes dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Le prêtre est égorgé, et un paroissien est entre la vie et la mort. Les deux terroristes sont abattus par les forces de l’ordre,

Share Button