Ramadan, joli mois du ramadan

Strike pour les adorateurs du chamelier pédophile aujourd’hui.

En Isère, un attentat dans une usine classée Seveso par un ou plusieurs musulmerdes. 1 mort, plusieurs blessés, une décapitation

En Tunisie, au moins 19 morts sur une plage au pied de 2 hôtels à Sousse.

Et le ramadan ne fait que commencer.

Addendum : au 27 juin au soir, le bilan de l’attentat de Sousse est désormais de 39 morts…

Share Button

Grève des taxis et débordements : toujours les mêmes

Manifestations violentes des chauffeurs de taxi, en majorité arabes ou noirs, dans l’ouest parisien aujourd’hui et notamment aux abords de Roissy. Deux jours après avoir annoncé la candidature de Paris pour les jeux olympiques, on ne pouvait espérer meilleure pub contre ce projet ruineux. Quelles belles images garderont les étrangers descendant de leur avion pour découvrir notre beau pays bougnoulisé.

Car le grand remplacement, c’est aussi chez les chauffeurs de taxi. Et les mêmes causes produisant les mêmes effets, on retrouve les mêmes photos devenues banales en socialie.

 

Share Button

Déséquilibre en Autriche

Le déséquilibré loup solitaire (traduisez : terroriste musulman) a encore frappé, cette-fois ci en Autriche.

Un 4×4 lancé entre 100 et 150km/h a tué samedi dernier trois personne et en a blessé 34 dont dix grièvement à Graz, en Autriche.
Le conducteur est un autrichien de 26 ans du nom d’Alen Rizvanović, un chauffeur routier d’origine Bosniaque arrivé en Autriche en 1993.
Après avoir délibérément foncé sur la foule il a abandonné son véhicule et poignardé plusieurs personnes avec un couteau qu’il avait sur lui avant d’être finalement arrêté près d’un poste de police.

Page Facebook du terroriste musulman de Graz en Autriche

La page Facebook de Rizvanović donne de nombreux indices sur le mental du tueur qui « like » de sites comme « islam : Religion avant la Culture », « Les Etats-Unis chiens d’Israël » et « Convertir à l’Islam », ainsi que des dizaines de pages proclamant sa dévotion à Allah, le Coran et les Hadiths.

graz-force-tue-trois-personnes-en-voiture_5362673

Mais la presse officielle et le gouvernement ne parle comme à leur habitude que de « cas isolé » et de « problèmes psychologiques déjà suivis » qui pourtant n’ont pas été considéré comme sérieux au point d’interdire de conduire à ce « malade ».

Et surtout surtout ne jamais évoquer le mot terrorisme et encore moins musulman.
En France nous avons les habituels titres rassurants et flous :
– Un déséquilibré mental, qui, selon les premiers éléments de l’enquête, présenterait des symptômes de psychose… pour « Le monde » ;
– Le conducteur fou, un chauffeur routier de 26 ans, a été interpellé… pour « L’Express » ;
– Autriche : un forcené fonce en voiture dans la foule, trois morts… pour « France Info » ou « Libération » ;
– Un véhicule fou fait trois morts et 34 blessés à Graz… pour « Ouest France ».

Seule la presse populaire étrangère n’hésite pas à donner des informations précises sur ce nouveau tueur musulman.
Cette désinformation est encore plus flagrante dans notre pays car le porte-parole de l’État islamique Abu Mohammed al-Adnani avait déjà appelé les musulmans vivant dans les pays occidentaux à mener le djihad sur une petite échelle personnelle plutôt que de s’unir pour former des groupes facilement repérables.
Son message exact était le suivant :
« Nous répétons notre appel aux musulmans en Europe à cibler les croisés dans leurs pays d’origine et partout où ils se trouvent… tout musulman qui peut verser une goutte de sang d’un croisé se doit de le faire avec une bombe, un couteau, une voiture, une pierre ou même à coup de pied ou à coup de poing ».
Après cet appel quelques jours avant Noël, à Dijon, un homme criant « Allah Akbar » et « pour les enfants de la Palestine » à plusieurs reprises jeté son automobile sur un groupes de personnes avant d’être appréhendé. Une des victimes n’avait que onze ans. Et là aussi le gouvernement avait refusé de parler de terrorisme en défendant au contraire le « pas d’amalgame ».
Puis il y eu le marché de Noël à Nantes. Une fourgonnette conduite par un homme criant « Allah Akbar » a traversé la foule et percuté un stand qui servait du vin chaud avant que le chauffeur ne tente de se poignarder à mort. Encore une fois, les autorités ont immédiatement parlé d’« incident isolé » perpétré par un homme ayant des problèmes mentaux.
Et dans tous les cas le plus important est de rester unis, serrés comme des moutons en attendant la prochaine tuerie au nom du vivre ensemble.

Novopress

Share Button

Valls : la belle vie à nos frais.

Ainsi donc, pauvres gueux que nous sommes, nous venons de payer avec nos impôts un déplacement totalement privé à Manolito pour aller voir jouer deux équipes étrangères de pousse-citrouille dont sa préférée : Barcelone.

Bien sûr dans n’importe autre démocratie, une telle utilisation de l’argent public à des fins privées provoquerait immédiatement la démission du premier ministre et de son gouvernement.

Mais nous sommes en Fwance, pays socialiste.

Et pour faire taire les facheux qui critiquaient ce déplacement à Berlin, Manu a assisté à la finale de Roland Garros cet après midi.

Quelle vie d’ascète que celle de premier ministre en socialie.

Share Button

Le triste état de la maison de Maryvonne

Le triste état dans lequel les « précaires » ont laissé la maison de madame Maryvonne Thamin à Rennes ne peut laisser indifférent car il est à la fois scandaleux, révoltant et caractéristique des dérives de notre société.

Tout d’abord, les messages tagués sur les murs montrent clairement les buts poursuivis. Inutile de chercher des explications alambiquées sur les droits des sans-logis défendus par certaines associations bien-pensantes : ici, nous avons affaire à un groupuscule d’anarchistes, résolument « antifas », désireux de dégrader, en la souillant, la propriété d’autrui qu’ils occupaient illégalement. Cela par pure provocation et aussi par vengeance puisqu’ils ont été contraints de la quitter. Hier, ils étaient « squatters » et « précaires », demain ils seront « zadistes » et continueront à cracher à la figure (je reste poli) de la société qui leur permet de subsister grâce à ses allocs et autres généreux minima sociaux. Et ce ne sont pas les piètres arguments du « Collectif antifasciste rennais » ni les lignes d’un blog du journal Le Monde qui changeront quoi que ce soit à l’affaire, personne n’est dupe sur la motivation de ces parasites.

Ensuite, ceux que l’on nous décrit avec beaucoup d’indulgence comme de pauvres hères disposant de peu de moyens ne sont en fait que de vulgaires saligauds se complaisant dans la crasse. L’on peut être modeste, voire pauvre, et néanmoins propre. C’est une question de fierté, d’image que l’on a de soi-même et aussi d’image que l’on veut donner de soi. Dans cette affaire, rien de tout ça. Il suffit d’observer attentivement les photographies de la maison et de ses abords pour se rendre compte que l’on a affaire à de véritables paresseux préférant vivre au milieu de leurs immondices plutôt que nettoyer un tant soit peu le campement. De véritables porcs, voilà ce que sont ces tristes individus.

Enfin, la passivité avec laquelle l’État tolère ce genre de comportement montre à quel point notre société est à la dérive. Il est totalement anormal que ces gens, dont quelqu’un doit bien posséder l’identité puisqu’ils ont pris un avocat pour passer devant la justice, puissent agir en toute impunité. Dans un pays civilisé, les auteurs de telles dégradations seraient dans l’obligation de nettoyer leurs ordures (là aussi, je reste poli) et de faire disparaître leurs graffitis, de laisser la maison dans l’état dans lequel elle était avant leur intrusion. Dans la France du XXIe siècle, non, ce n’est pas nécessaire. Ces gens-là sont au-dessus des lois. Si vous ou moi laissions une location dans un tel état, je n’ose même pas imaginer les sommes à payer, sans parler des dommages et intérêts. Eux non, c’est normal. Leur comportement étant politiquement correct, il n’y a pas lieu de leur faire subir les foudres de la loi. D’ailleurs, la fédération Droit au logement (DAL) le dit bien : affaire du squat de Rennes, non à la criminalisation des squatters ! Stop aux amalgames !

Daniel Thomas

Via Boulevard Voltaire

Share Button