Emeutes raciales à Baltimore

Un tableau vaut mieux qu’un long discours :

 

Share Button

Deux marches blanches pour Aurélie : mais où était donc la diversité ?

C’est aussi la première réaction lorsque j’ai vu les images à la télé : pas un bougne.

Je ne vais pas remettre ici tout l’article. Allez plutôt le lire ici.

Share Button

Démocratie

Migrants: la Hongrie va consulter sa population

Le gouvernement populiste hongrois va « consulter » l’ensemble de la population sur le traitement que le pays doit réserver aux migrants clandestins, dont le nombre a explosé depuis un an, a-t-il annoncé aujourd’hui. Quelque 8 millions de questionnaires seront distribués dans le courant du mois de mai, un chiffre correspondant à la population adulte de ce pays de 10 millions d’habitants, a précisé un porte-parole, Zoltan Kovacs.

« Nous demanderons aux gens s’ils préfèrent que les immigrants clandestins soient mis aux arrêts, ou s’il faut les expulser immédiatement », a-t-il détaillé. Une autre question portera sur le fait de savoir si les demandeurs d’asile devront être contraints de travailler pour couvrir leurs frais d’hébergement, a ajouté Zoltan Kovacs. « Les réponses permettront aux experts de proposer des amendements à la législation », a-t-il souligné.

Ces amendements seraient toutefois limités par les principes de la législation européenne. Dans une interview à la radio publique aujourd’hui, au lendemain d’un sommet européen exceptionnel sur la question, le Premier ministre Viktor Orban a qualifié de « stupide » la réglementation européenne en matière d’immigration, la jugeant trop laxiste.

« Il serait préférable que les Etats membres soient autorisés à décider eux-mêmes de la façon dont ils veulent endiguer les vagues de réfugiés », a déclaré le dirigeant, régulièrement taxé de tendances autocratiques.

Regardez les commentaires.

 

Share Button

Sid Ahmed Ghlam : résumé d’un nouvel enrichissement

Les faits.

Paris, 13ème arrondissement, dimanche dernier. Un bougne, encore un, appelle le SAMU pour une blessure par balle. Comme ils en sont logiquement obligés dans ce cas là, les urgentistes sollicitent l’intervention de la police. Arrivés sur place, en suivant les traces de sang laissées par le sympathique étudiant en informatique algérien, les policiers retrouvent sa voiture équipée « toutes options » dont une kalash et un SIG SP2022, pistolet automatique en dotation dans la police qui s’avèrera effectivement une arme déclarée volée par un fonctionnaire.

Suit une perquisition à son domicile, une chambre flambant neuve en résidence universitaire toujours dans le 13ème arrondissement, la république est bonne fille. Ils y découvrent la panoplie du parfait petit djihadiste, djihad qui comme chacun sait, est purement intérieur mais quand même avec des accessoires tels que d’autres kalashnikov, armes de poing, etc….

Progressant dans leur enquête, les policiers découvrent enfin que ce déchet musulman projetait un attentat à Villejuif contre des églises, en plein office religieux, le jour même de son interpellation.

Cerise sur le gâteau si je puis dire, cette ordure musulmane est, comme on dit, suspectée d’avoir assassiné Aurélie Châtelain, jeune femme de 32 ans, belle comme un coeur, mère d’une petite fille de 5 ans. Enfin suspectée, c’est vite dit avec l’empreinte ADN de la victime  relevées sur les vêtements du « suspect » et les analyses balistiques de l’arme employée pour le meurtre correspondantes à celle retrouvée à son domicile.

Tout cela, en France, en 2015,sous une dictature UMPS.

Continuons à accueillir toute la vermine musulmane et africaine.

Bonne nuit.

Source

Source

 

Share Button

Bernard Lugan viré de Saint-Cyr

A Saint-Cyr, l’Afrique n’est plus au programme…

Court-circuitant l’ensemble de la hiérarchie militaire afin de lui rappeler -si besoin était-, dans quel mépris elle est tenue, le cabinet du ministre de la Défense vient d’intimer l’ordre au général commandant les écoles de Coëtquidan de suspendre de cours Bernard Lugan.
Qu’il soit ainsi fait affront à la bienséance, nul ne s’en étonnera de la part de technocrates parvenus dont le carriérisme le dispute à la servilité. Ce qui est plus grave c’est que les libertés universitaires soient ainsi violentées par un pouvoir à la dérive.
Il est somme toute assez pittoresque qu’un chef de l’Etat devant l’unique succès de sa présidence à l’efficacité de l’armée de terre en Afrique, décide d’écarter le seul expert qui, du Mali à la RCA en passant par la Libye, le Tchad ou encore la Passe Salvador, la conseille efficacement au quotidien… Mais après tout, le sort de ses soldats est peut-être le cadet de ses soucis.

Quant aux joyeux élèves de la Spéciale, le cabinet du ministre vient de leur offrir, sans le savoir, un cadeau inespéré. Ils savent désormais qu’une secte d’idéologues faillis vivant ses derniers jours s’attache à détruire les enseignements ramenant les hommes de terrain à la réalité. Mais en se prétendant indépendante de la vérité, cette secte est devenue la risée de l’opinion. C’est elle qui la détruira.

Et puis, après tout, pour de jeunes élèves-officiers, l’interdit ne reste-t-il pas le meilleur moyen de faire ouvrir un livre ? Si tu ne viens pas à Saint-Cyr, Saint-Cyr viendra à toi…On ne lâche rien !

Bernard Lugan
15/04/2015

Share Button

Enfin une bonne grève !

Je parle, bien sûr, de celle de Radio France, qui démontre qu’un service dit « public » qui s’arrête pendant plus de trois semaines sans déranger personne n’a aucune raison d’être. Je n’entends que ça autour de moi : « Radio France, qu’est-ce que c’est bon quand ils la ferment ! » Et il faut bien dire que leurs musiques de remplacement est excellente… Il y a près d’un an, une bouffée d’air pur nous était parvenue avec la disparition de l’émission de Daniel Mermet sur France Inter « Là-bas si j’y suis », dont l’engagement gauchiste systématique à une heure de grande écoute parvenait, fait remarquable, à irriter jusqu’à ses commensaux du quai Kennedy ! Il faut beaucoup de talent aux producteurs de mots de France Inter, France Intox ou France Culture pour saupoudrer presque chaque émission de messages subliminaux gauchisants. Qu’il s’agisse de la fermeture de la dernière fabrique de santons de Mézy-les-Deux-Pognes ou de la cueillette des olives en Basse-Provence, il n’est pas donné à tout le monde d’y injecter, sans en avoir l’air, une allusion écologiste, une génuflexion devant le Grand Remplacement ou un petit crachat sur le FN. C’est un vrai métier, et c’est celui de Radio France. Plus facile est le martèlement de divers aspects de la bien-pensance sur lesquels il n’y a définitivement plus de discussion : avortement, colonisation, repentance, antilibéralisme, pseudo-laïcité masquant l’islamophilie obligatoire, réchauffement climatique dû à l’homme, bienfaits de l’immigration… Ce sont là des « acquis » définitifs.

C’est pourquoi on peut s’attendre à ce que le gouvernement cède aux grévistes sur la plupart de leurs demandes : on ne se prive pas de tels soutiens !
Richard Hanlet via boulevard Voltaire

Share Button

La machine à perdre est-elle en marche ?

Selon le site Atlantico

Marine Le Pen s’oppose à la candidature de son père Jean-Marie aux régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Marine Le Pen a décidé de prendre les choses en main et a décidé d’être ferme, même s’il s’agit de son père. La présidente du FN a ainsi annoncé mercredi dans un communiqué qu’elle « s’opposerai(t) » au sein des instances internes du parti à la candidature de Jean-Marie Le Pen aux régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. Compte tenu de cette situation, j’ai informé Jean-Marie Le Pen que je m’opposerai, lors du bureau politique du 17 avril prochain qui doit investir les têtes de listes pour les élections régionales, à sa candidature en Paca ».

Et l’eurodéputée de pourusivre : « C’est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif », l’instance suprême du parti, « afin d’envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front national », annonce-t-elle également. Elle conclut, laconique : « Son statut de président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front national en otage, de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs ».

Le président d’honneur du FN a déjà réagi à la décision de sa fille. Jean-Marie Le Pen s’est ainsi exprimé sur RTL : « Je lui (à Marine Le Pen, NDLR) réponds : un bienfait n’est jamais pardonné. Je pense que la liberté de penser, la liberté d’expression sont des biens précieux et que le Front national doit les défendre. S’il ne les défend plus, en effet c’est que c’est Madame Le Pen qui doit se poser la question de savoir si ce qu’elle fait est utile à la cause qu’elle prétend servir. »

Pour rappel, Jean-Marie Le Pen a donné une interview à Rivarol dans laquelle il n’a pas fait dans la dentelle. Celle-ci est ainsi émaillé de déclarations choc comme : « Il y a un million de Chinois en France. Ce sont des gens intelligents, actifs, discrets mais néanmoins puissants et redoutables. C’est pourquoi nous devons impérativement nous entendre avec la Russie pour sauver l’Europe boréale et le monde blanc » ou encore « Valls est Français depuis trente ans, moi je suis Français depuis mille ans. Quel est l’attachement réel de Valls à la France ? Cet immigré a-t-il changé du tout au tout ? Qu’a-t-il apporté à notre pays ? »

Jean-Marie Le Pen dresse aussi des éloges à Philippe Pétain. « Je n’ai jamais considéré le Maréchal Pétain comme un traître (…) Je considère que l’on a été très sévère avec lui à la Libération (…) Je n’ai jamais considéré comme de mauvais Français ou des gens infréquentables ceux qui ont conservé de l’estime pour le Maréchal. Ils ont selon moi leur place au Front national comme l’ont les défenseurs de l’Algérie française, mais aussi les gaullistes, les anciens communistes et tous les patriotes qui ont la France au cœur ».

Après les nombreuses réactions suite à cet entretien, les politiques continuent de donner leur avis sur Jean-Marie Le Pen, même dans son propre parti. Ainsi Gilbert Collard, invité sur Europe 1 a déclaré : « Il est possible que Jean-Marie Le Pen, vieillissant, ne supporte pas le succès de Marine Le Pen ».

Une raison de plus pour suivre l’intervention de JMLP sur Radio Courtoisie ce soir en seconde partie du Libre Journal de Gérard Marin à partir de 19h30.

Les sociaputes doivent déjà saliver.

Share Button

Pâques

La France est un pays de traditions et de culture chrétiennes.

A l’occasion de la plus grande fête de la chrétienté, aucun communiqué de Hollande, « notre » président. Alors que pour l’aïd…

Pourriture.

Share Button

Vous préférez pas ça à « The voice » ?

Share Button