Joué-les-Tours, Dijon, Nantes, Le Mans, etc

Y’aurait comme de la relance sur la gelée de coings, non?

Share Button

Stop à l’expérimentation animale

Suite à la déportation (puisque le mot est à la mode) de sept singes rhesus vers un labo allemand (tiens, tiens..), reportage sur TV Libertés (attention, images difficiles) :

Cela me rappelle toujours l’histoire suivante qui me rends toujours suspect le bien-fondé des résultats de l’expérimentation animale :

Si vous dites « Saute ! » à une puce, elle saute.
Si vous dites « Saute ! » à une puce dont on a coupé les pattes, elle ne saute plus.
Conclusion : une puce à qui on a coupé les pattes devient sourde.

Share Button

Pépère inaugure le sapin de Noël de l’Elysée

Mais puisqu’on vous dit que le grand remplacement est un fantasme de l’extrème droâââte.

Share Button

Flamby au Kazakhstan

Comme je dis souvent, on croit ne plus pouvoir tomber plus bas, et puis…

Un nouveau joyau pour l’album à Pépère.

Share Button

Orwell

 

« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice »
George Orwell

Share Button

Islam : entre Wilders et Philippot, il faut choisir…

Le FN souhaitait constituer un groupe, au Parlement européen, avec, entre autres, le Parti pour la liberté (PVV) de Geert Wilders. Ce dernier a été invité au congrès de Lyon du FN où il a tenu ces propos, ovationnés par la salle : « Nous ne voulons pas qu’une culture étrangère et barbare nous prive de nos libertés […]. Et à propos de l’islam, nous disons trop c’est trop ! »

Jamais un dirigeant du FN ne s’est permis de parler d’islam, sans s’abriter derrière l’islamisme. Florian Philippot, dans Causeur, en 2012, affirmait : « Je ne confondrai jamais islam et islamisme ! Plus la République sera faible face à l’islamisme, plus elle laissera se développer des ghettos via l’immigration, plus elle laissera penser aux Français que c’est l’islam le problème. »

Bertrand Dutheil de La Rochère, conseiller République et laïcité de Marine Le Pen, dans un communiqué officiel, écrivait : « Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine condamne tous ceux qui veulent confondre l’islam, qui est une religion, avec l’islamisme, qui est un totalitarisme. » Décodage des propos de ces deux anciens chevènementistes : la France n’a aucun problème avec l’islam.

Rappelons qu’aux Pays-Bas, il y a dix ans, Theo van Gogh était poignardé par un musulman hollandais, Mohammed Bouyeri. D’autre part, le 6 mai 2002, Pim Fortuyn fut assassiné par un gauchiste, Volkert van der Graaf (récemment libéré) qui ne lui pardonnait pas ses propos contre l’islam.

Après avoir réalisé le film Fitna, en 2008, où il associe des actions de musulmans radicaux à des sourates guerrières, racistes et homophobes du Coran, Geert Wilders vit en permanence sous protection policière, des fanatiques appelant à le tuer.

Il y a quelques jours, un de ses députés, Machiel de Graaf, osait ce discours, au Parlement hollandais : « Sans l’islam, les Pays-Bas seraient un pays merveilleux. » Il y a quelques semaines, devant cette même assemblée, Wilders, s’adressant à la présidente, disait : « Madame le Président, le Coran sur la table devant vous est un manuel pour les terroristes. Du sang s’écoule de ses pages. C’est un appel pour une guerre perpétuelle contre les incroyants. Ce Coran que vous avez devant vous est un permis de chasse pour des millions de musulmans. Un permis de tuer. […] Ce que fait l’EIIL (l’État islamique en Irak et au Levant), c’est ce qu’Allah prescrit. […] Des quartiers tels que Schilderswijk, Transvaal, Crooswijk, Slotervaart, Kanaleneiland, Huizen en sont le nom. En ces lieux, le califat est en construction. En ces lieux, l’État islamique est en gestation. »

Au lendemain du vote demandant la reconnaissance d’un État palestinien par les députés de gauche, il est intéressant de noter ce que dit le leader hollandais : « La guerre contre Israël est une guerre contre l’Occident. C’est le djihad. Israël reçoit tout simplement les coups qui nous sont destinés à nous tous. S’il n’y avait pas eu d’Israël, l’impérialisme islamique aurait trouvé d’autres lieux où déployer son énergie et sa volonté de conquête. »

Rappelons les récents propos de Florian Philippot : « L’honneur de la France, c’est de reconnaître un État palestinien. »

En 2008, un sondage CSA/Le Monde des religions indiquait que 54 % des musulmans, en France, étaient pour l’application de la charia, 70 % pour le voile islamique et 78 % favorables au financement des mosquées par l’État. Dans le même temps, le 24 janvier 2014, un sondage du Monde confirmait que 74 % des Français jugeaient l’islam incompatible avec nos valeurs.

Jean-Marie Le Pen disait, à Lyon : « Je préfère être battu sur mes idées qu’élu sur celles de mes adversaires. »

Pour gagner en 2017, faut-il vraiment courir après un très hypothétique vote musulman (stratégie Philippot), au risque de décourager nombre d’électeurs potentiels ? Ou bien faut-il convaincre la majorité de nos compatriotes que le FN est le seul rempart contre l’islamisation inéluctable de notre pays, et parler aux Français avec la clarté de Geert Wilders ?

N’est-ce pas la meilleure façon de gagner sans renier ses idées ?

Pierre Cassen

Via Boulevard Voltaire

Share Button

C’est une journaliste ça ?

La « journaliste » bobotte dans toute sa splendeur. Laurence Ferrari suinte la haine et la mauvaise foi.
Qu’elle continue comme ça. Grâce à elle et ses clones, Marine monte, monte…

Share Button

Discours de clôture du XVème congrès du FN – Lyon 30-11-2014 – Marine Le Pen

Encore un brillant discours de Marine Le Pen.

MAJ : la vidéo sans les incrustations des chaines « officielles » et avec la Marseillaise.

Version BFM-TV

Share Button