Les arènes de Barcelone bientôt transformées… en mosquée ?

Les signes du basculement se multiplient ces derniers mois. L’islam s’installe dans la vieille Europe comme un malotru dans votre salon, sans que vous l’ayez invité. Hier je passais chez Carrefour : un énorme rayon « spécial ramadan » était installé à l’entrée du magasin. Ça devient banal, vous me direz. On s’endort, on s’endort, l’islamisation culturelle imprègne peu à peu la société française, servie – comme depuis le début de l’immigration invasion – par le capitalisme sans patrie, sans valeurs.

Mais la nouvelle venue d’Espagne va peut-être nous réveiller. L’émir du Qatar, Tamim ben-Hamad al-Thani, propose en effet de racheter les célèbres arènes de Barcelone pour en faire… une gigantesque mosquée ! C’est une pluie d’euros qui va tomber là où jadis l’homme affrontait la bête dans un rituel ancestral. L’émirat, qui finance déjà le club du FC Barcelone, annonce 2,2 milliards d’euros et cinq ans de travaux pour construire la troisième mosquée de l’islam dans l’enceinte de la « Monumental » ! Elle pourrait contenir 40.000 fidèles d’après les informations données ce 24 juin par la presse espagnole, et outre le lieu de culte, comporterait des salles d’expositions et un centre d’études coraniques pour 300 élèves.

Plus symbolique que tout, cette nouvelle tête de pont de l’islam serait dotée d’un minaret monstrueux, haut de 300 mètres, soit quasiment la tour Eiffel ! Les tenants du projet annoncent que l’édifice sera ouvert « à tous les musulmans, sans disctinction d’origine ». Sympa ! Mais attention, les autorités catalanes font les fiers-à-bras : « une des conditions pour que l’accord soit conclu est que le futur imam ne soit pas d’une ligne intégriste ». Ouf, « l’essentiel est préservé », disent les moutons devant l’abattoir. Et puis, messieurs dames, il y a beaucoup d’emplois à la clef !

Si j’étais espagnol, si j’étais barcelonais, je ravalerais ma salive en lisant ces nouvelles qui annoncent la fin d’un monde. Mais je suis européen, et là, ça ne passe pas mieux. Ainsi meurent les civilisations. Après l’effondrement de l’Empire romain, l’Église catholique avait fait de même en transformant les lieux de culte païen. Le Qatar, QG mondial de l’islam conquérant, banque centrale de la reconquête, a donc décidé de frapper un grand coup, au cœur de la chrétienté. Les stratèges musulmans jugent le moment opportun : l’Espagne est plongée dans une crise identitaire, économique, sociale sans précédent ou presque, les irrédentismes sont flamboyants. Dans une Catalogne qui se rêve indépendante, qui a aboli la corrida en 2012, la « Monumental » témoignait d’un passé absolument révolu.

La nature a horreur du vide. L’islam remplira les espaces délaissés par des Européens amorphes, tout juste obsédés par le dernier téléphone portable ou le jeu vidéo qui vient de sortir. Quand le chant du muezzin retentira dans les rues de Barcelone, dites-vous bien que l’heure ne sera plus à la prise de conscience, mais au maquis.

Joris Karl

Boulevard Voltaire

Share Button

Pas de FLN sur les Champs le 14 juillet

Share Button

Belgique-Algérie

Bon alors résumons :

Si l’Algérie bat la Belgique, ça va être une violente mais festive™  démonstration de joie sur les Champs Elysées et sur la Canebière.

Si la Belgique bat l’Algérie ça va être une violente mais compréhensible démonstration de tristesse sur la Canebière et les Champs Elysées.

Si y’a match nul, et bien, vous m’avez compris…

Share Button

Nicolas Doze

Share Button

Interview Vladimir Poutine

Grand moment hier soir dans le journal de TF1 avec l’interview de Vladimir Poutine.

Loin de la nullité d’un François « zizi rider » Hollande ou du bateleur de Washington, Poutine a répondu calmement, posément, en homme d’état, aux questions de nos deux journalopes franchouilles. Remettant les divers évènements actuels dans leur contexte, notamment pour ce qui concerne l’Ukraine, ce fut un vrai bonheur que d’écouter une analyse radicalement différente de la situation internationale telle que nous la martèle notre sphère médiatique aux ordres de l’oligarchie.

Une interview de réinformation en quelque sorte.

Share Button