République socialiste française. Août 2016

Evacuation de l’Eglise Sainte Rita par la police aux ordres de Cazeneuve et Valls.

Cela ne vous rappelle rien ?

Share Button

Bon sang ne saurait mentir

Cette femme en a mais Dieu que cet homme est dangereux.

Share Button

Non à la censure sur internet !

Monsieur le Premier ministre,

Le 6 février dernier, Mme Taubira, Garde des sceaux de votre gouvernement, a publié un décret permettant le blocage administratif des sites internet.

Officiellement, ce décret concerne la lutte contre le terrorisme. Cependant, cette décision nous semble extrêmement inquiétante pour les libertés publiques.

L’administration s’arroge ici un pouvoir qui relève de la justice, au mépris de la séparation des pouvoirs.

Et on voit mal pourquoi elle s’arrêterait aux sites faisant l’apologie du terrorisme. Comment ne serait-elle pas tentée de bloquer, de proche en proche, tous les sites internet qui auront le malheur de déplaire au pouvoir en place?

Au demeurant, il est très improbable que ce blocage gêne les terroristes eux-mêmes.

Et, si, par impossible, il y parvenait, quel serait l’intérêt de vaincre les terroristes qui attaquent nos principes et nos coutumes, et, en particulier, notre liberté d’expression, si nous le payions précisément de l’abandon de ces principes?

C’est pourquoi, Monsieur le Premier ministre, nous vous demandons instamment de retirer ce décret inutile pour lutter contre le terrorisme et dangereux pour nos libertés.

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre haute considération.

Signer la pétition

Share Button

Nazaréen !

Par Gilbert Collard, Député du Gard

En Irak, à Mossoul, en ce moment, dans ce drôle d’été des haines et des guerres, les djihadistes exterminent des chrétiens, nos frères d’âme, seuls au monde dans les vacances de l’imprévisible, et cela en toute impunité, en toute indifférence des consciences, des micros, des caméras, des sermonneurs en onde. C’est ici, un jour ce sera là, il en est ainsi des horreurs qu’on laisse faire et qui sonnent le glas sans qu’on l’entende.

L’ONU dénonce un crime contre l’humanité ! Quelle humanité ? Elle ne préoccupe personne, c’est une humanité humble, silencieuse, massacrée, persécutée, humiliée : même une partie des chrétiens est en vacances, même les belles âmes habituellement prolixes se taisent, occupées, sans doute, à préparer les indignations de la rentrée, un petit billet par ci, une petite chronique par-là, un bon point ici, un mauvais point là, un fasciste ici, un raciste là. Et les républicains toujours en train de républicaniser que font-ils à l’image de Bernard Cazeneuve le républicain d’office des sacristies médiatiques où il récite ses patenôtres républicains ? Un tweet ainsi rédigé, puis effacé : « Quand on est républicain, on ne distingue pas entre les enfants de Gaza, les chiites de Mossoul et les jeunes syriens. » Et les chrétiens persécutés, les milliers qui fuient Mossoul, le républicain, il s’en moque, il les oublie !

En application de la charia le « califat » impose des choix inhumains aux chrétiens : partir en abandonnant tout, payer l’impôt des dhimmis, les non-musulmans en pays islamique, les inférieurs, se convertir ou mourir « par le glaive » ! Les stigmates de l’épouvante se répètent, différents selon les victimes, mais toujours les bourreaux ont les mêmes manies, marquer l’autre d’une étoile, d’une lettre, d’un repérage dont le chasseur d’humain a besoin pour loger sa proie. Sur chaque maison de chrétien, les assassins tracent un N pour « Nazaréen ». Les maisons délaissées par les fuyards ou les morts sont saisies par l’État islamique. Cette persécution s’étendrait à la banlieue d’Alep en Syrie et à celle de Bagdad en Irak, occupée par les factions islamiques. Et dire qu’on a tué les tyrans…

Que faire? Impuissance des droits de l’homme quand l’homme ne compte pas dans le commerce médiatique et commercial. On pourrait au moins crier ! Non, même pas, plus de voix, aphonie des cordes vocales des pendus à la potence des peuples persécutés. Il est où BHL ? Ils sont où les professeurs de morale politique ? Pardon pour ces quelques lignes inutiles, mais que faire ? Que faire ?
Se taire c’est se terrer. Au moins, crions ! Faisons honte au silence. On tue plus tranquillement avec un silencieux…

Share Button

Paris en juillet : Gaza sur Seine

Et les merdias qui minimisent ces scènes de guerre dans notre capitale.

Share Button

Second tour, branlée confirmée ?

Steeve Briois élu à Hénin-Beaumont, 330 listes FN ou RBM qualifiées pour le second tour et en tête dans 17 communes de plus de 10.000 habitants. N’en déplaise aux médias du système et notamment France Info qui claironnait le matin du 24 mars que le vainqueur de ce premier tour était l’abstention, les forces de la vraie droite sortent quoi qu’il arrive grand vainqueurs de ces élections municipales de la normalitude.

Reste maintenant à transformer la branlée en véritable déroute pour le « camp du bien » UMPS. Si comme moi, vous avez écouté ne serait-ce que d’une oreille distraite les journaux télévisés de cette semaine, la propagande anti-FN s’est déchainée de manière éhontée. J’ose espérer comme différents sondages s’en font l’écho, que les français sont de moins en moins dupes de cette désinformation orchestrée par la coalition politico-médiatique.

Share Button

11 novembre : ce que BFM et I-Télé ne vous ont pas montré

via info-libre.fr

Share Button

La dictature socialiste en action

Nous apprenons incidemment qu’un ressortissant norvégien, qualifié par les sbires de Gazolito et les médias à la botte de l’état socialiste de néo-nazi, vient d’être arrêté « préventivement ».

« agir avant, et non pas après »….mais « ni cible, ni projet identifié »
El Caudillo Manolito Gaz ™

Superbe. Des déclarations qui justifient dans une dictature toutes les mesures coercitives du pouvoir envers la liberté d’expression.

Reprenons les termes du torche-cul de l’AFP repris par Orange : un norvégien (hummmm…déjà), blond (argh…), musicien de black metal, sataniste, enfants pas scolarisés ( sous entendu dans le système soviétoïde appelé éducation nationale), destinataire du manifeste d’Anders Breivik, possédant des 22LR (des armes de guerre donc  😈 ) et comble de l’abomination, ayant appelé à voter Marine Le Pen sur son blog. La boucle est bouclée, l’amalgame est établi : Marine Le Pen=néo-nazi=retour des HLPSDNH.

Question : Manu le chimique sera-t-il aussi intransigeant avec la gangrène islamique qui sévit dans les zones de non-droit et la délinquance africaine quotidienne qui pourrit la vie de nos concitoyens bien plus qu’un illuminé inoffensif retiré au fin fond de la Corrèze ?

Post scriptum : loin de moi l’idée de défendre les opinions de cet homme dont, une fois de plus, nous ne connaissons rien hormis ce qui nous est décrit via le prisme de la désinformation « journalistique » franchouille. Apparemment, il a commis un meurtre par le passé. Dont acte. Il a payé.

Share Button

Un Carpentras bis ??

Branle-bas de combat sur le retour de la bête immonde ce matin dans les rédactions. Hier soir, une pourriture d’extrême gauche qualifiée par la presse de « militant antifasciste » (sic) a malencontreusement passé l’arme à gauche à cause d’abrutis.

Aussitôt emballement médiatique pour impliquer le FN dans ce fait divers. Le pire que j’ai entendu ce matin pour l’instant est un « reportage » d’RTL avec témoin à l’appui, Yacine (re-sic…) qui nous déclare sans rire que les agresseurs avaient tatouages nazis et tee-shirts du Front National ! Bientôt « ils » nous sortir qu’ils portaient aussi des masques de JMLP.

Attendons la suite de la manipulation. Pour l’instant, ça pue le Carpentras bis.

Edit : le « témoignage » de Yacine

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

Share Button

Pour « Le Monde », les pro-FN sont des bouseux

Via Boulevard Voltaire

Quiconque a une fois dans sa vie passé un oral dans l’enseignement supérieur le sait : pour être crédible, mieux vaut lire Le Monde que Closer. Le Monde, c’est intelligent, c’est étayé, c’est distancié, c’est fouillé… c’est emmerdant comme la mort aussi mais ça, c’est normal, chacun sait que Beuve-Méry lui-même en donnait la consigne à ses rédacteurs : « Faites chiant ». Mais j’ai un doute soudain : il ne leur disait pas quand même « Réécrivez le même article tous les ans, ils n’y verront que du feu », si ?

Parce que le papier d’Abel Mestre sur « La banalisation du Front national », j’ai comme l’impression de l’avoir déjà lu 400 fois. Il y a, par exemple, l’humoriste et chroniqueuse Sophia Aram qui, dans les colonnes « Idées » du Monde.fr avait titré « L’insupportable banalisation médiatique du Front national » l’article dans lequel elle se justifiait d’avoir insulté sur France Inter les électeurs frontistes. Sa ligne de défense : je les ai traités de « gros cons » parce qu’ils le sont, quiconque me le reprocherait se rendrait coupable de banaliser le FN. Je ne sais, pour le coup, si on peut vraiment qualifier son propos de « distancié » mais au moins a-t-il le mérite d’être clair.

Quoi qu’il en soit, Le Monde a bien raison, on n’est jamais trop prudent. Les Français sont de vrais enfants auxquels on est obligé de dire cent fois les choses. Ou des petits vieux à la mémoire défaillante auxquels il faut, chaque année, rappeler par voie de presse les dangers de la grippe pour les convaincre d’aller se faire vacciner. Ceux qui se sentent « proches des idées du FN », d’ailleurs, sont comme les vieillards, il y en a de plus en plus et on ne sait plus quoi en faire. Avec ce problème en sus que, pour leur virus à eux, pas de vaccin en pharmacie. En attendant, que voulez-vous, on se débrouille avec de vieilles méthodes qui ont fait leur preuve comme le cordon sanitaire, le refus de serrer la pince et les aboiements stridents de cocker dès qu’un porteur du germe tente de faire une incursion dans un sanctuaire politique ou médiatique.

Las, Abel Mestre le voit bien dans le baromètre TNS Sofres 2013 (PDF), le germe devient résistant. Enfin, en tout cas, — c’est ce qu’il souligne — « dans un électorat peu ou pas diplômé », de zone « rurale », « rurbaine et « périurbaine ». Les bouseux qui n’ont pas inventé l’eau chaude quoi ! D’ailleurs, hein, quand on voit leur copie… il y a de quoi désespérer de l’éducation nationale. Entre nous, on comprend mieux Sophia Aram. Ce n’était quand même pas sorcier de savoir ce qu’il fallait répondre à la question : « Pensez-vous que le Front national représente un danger pour la démocratie en France ? », ou au QCM « Que pensez-vous de Marine Le Pen aujourd’hui ? Est-elle à vos yeux plutôt la représentante : a) d’une extrême droite nationaliste et xénophobe b) d’une droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles ». Du niveau entrée en 6ème, ça.

À l’inverse, rapporte-t-il, ceux qui disent rejeter le plus les idées frontistes sont « les diplômés d’études supérieures », « les urbains surtout dans les grandes villes », « les cadres et professions intellectuelles ». Abel Mestre, ce qu’il en dit, c’est pour vous : vous voulez être dans quel camp, celui des esprits éclairés ou celui des fronts bas ?

Lui, ce n’est pas son genre de chercher à vous influencer. Vous connaissez Le Monde : un peu chiant mais super honnête.
image host

Gabrielle Cluzel, le 6 février 2013
Share Button