C’est ça la France

Share Button

Holland & Holland

Juste magnifique, entièrement fait main, ou presque.

Pas de prix catalogue mais comptez 100000 €uros au minimum.

Share Button

Marre !

Il y a deux jours, Nicolas Sarkozy a tweeté : « Nous ne voulons pas de femmes voilées parce que, dans la République, les hommes et les femmes sont égaux. »

On peut être d’accord, ou pas. On peut imaginer que, dans la « patrie des droits de l’homme », mettre sous voile la gent féminine correspond à l’idéal républicain. On peut penser que les femmes qui ont fait notre histoire – Anne de Bretagne, Jeanne d’Arc, Catherine de Médicis, la reine Margot, Anne d’Autriche et tant d’autres – ont eu tort d’apparaître au grand jour.

Aussitôt, un groupuscule hurle au scandale. Le CCIF, Collectif contre l’islamophobie en France, s’étrangle. Sa porte-parole, madame Ray, avec la modération qui caractérise ces micro-organismes, se dit « profondément choquée, atterrée par la violence du propos ». Quelle violence ? Dans quel miel, dans quel édulcorant faut-il tremper ce propos pour ne pas choquer ses fragiles oreilles ? Qui inventera le parler-loukoum ? En disant cela, poursuit-elle, « Sarkozy » – car il n’est pas de bon ton de dire monsieur ou même Nicolas – « dresse les Français les uns contre les autres, et distille la haine. » Rien moins ! La haine ? Pour avoir dit que, en France, les femmes ne sortent pas habillées comme à Kaboul ? Écoutons Talleyrand : « Tout ce qui est exagéré est insignifiant. » Ici, on dépasse les bornes de l’exagération : on est dans l’outrance, l’enflure, la boursouflure, l’inepte, dans l’infiniment idiot. Puis l’égérie dégaine l’argument suprême : « Les hommes ont le droit de s’habiller comme ils le souhaitent, non ? Et les femmes de confession musulmane n’auraient pas ce droit, elles ? » Là, on atteint des sommets d’imbécillité : avez-vous essayé de vous promener en maillot de bain deux pièces dans les rues de Djedda ? Et la madone des burqas de conclure : « J’espère que les mouvements féministes ainsi que les associations antiracistes auront la présence d’esprit de condamner ces propos et de dénoncer la violence symbolique qu’ils renferment ».

Vraiment, il y en a marre ! Marre de ces gens qui veulent imposer, en France, un art de vivre politico-religieux remontant à 14 siècles. Marre de nous faire engueuler par des gens juste invités à partager notre histoire, nos coutumes, nos habitudes, notre culture, nos monuments, notre drapeau, notre devise, et qui s’en moquent comme de leur première babouche. Marre que, par la lâcheté de générations de politicards, nous en soyons réduits à devoir justifier ce que nous sommes, censurer ce que nous pensons, masquer ce que nous voulons dire. Marre de voir ces gens, haïssant notre pays, ne pas envisager de prendre un ticket aller-simple pour ailleurs. Marre de l’inflation de langage où tout ce que nous disons est trituré, malaxé et transformé en machine à blâmer, sous le regard rigolard d’une gauche esbaudie. Marre de ces dizaines d’officines sectaires qui, gavées de subventions, crachent, d’un même mouvement, dans la soupe et à la figure des Français.

Yannik Chauvin

Via Boulevard Voltaire

Share Button

Lutter contre le réchauffement climatique, c’est maintenant…à Davos

1 700 jets privés à Davos pour parler du… changement climatique

Le Forum économique mondial de Davos, largement consacré au climat, fait une nouvelle fois polémique : ses participants polluent le ciel suisse.

Ballet polluant dans le ciel de Suisse. Quarante chefs d’État et environ deux mille cinq cents chefs d’entreprise convergent vers Davos pour le Forum économique mondial qui se tient depuis mercredi et jusqu’à dimanche dans la très chic station de ski alpine. Or, selon le site Flightradar, spécialiste de la surveillance du trafic, ces invités de haut vol seront responsables d’un trafic aérien intense, avec 1 700 trajets en jet privé au-dessus de la région.

Une fausse note lorsque l’on sait que le forum est cette année consacré… au climat et aux moyens d’enrayer le réchauffement climatique. L’armée suisse a même été obligée d’ouvrir l’une de ses bases aériennes pour absorber le trafic.

Plus de 62 000 euros l’entrée

D’autres polémiques entourent le rassemblement, comme le prix du billet d’entrée, fixé à 19 000 dollars. À rajouter aux 52 000 dollars (44 700 euros) à débourser préalablement comme cotisation annuelle à la fondation organisatrice, selon Business Insider. Soit 71 000 dollars en tout (62 400 euros).

D’autre part, seules 17 % de femmes figurent parmi les invités. Enfin, les pays émergents sont sous-représentés par rapport aux pays riches, Européens de l’Ouest (1 037) et Nord-Américains (833) en tête. À titre de comparaison, seuls 56 Chinois sont invités.

Le Point

Share Button

Ballade automnale

Ballade à cheval en ces vacances de Toussaint entre deux journées pluvieuses.

Au détour d’un chemin forestier, deux marcheurs, une vieille dame et probablement son fils. Au galop, je repasse bien sûr mon cheval au pas.. La vieille dame, surprise et émerveillée à la fois, me lance alors à mon passage : « Vous ne pouvez pas savoir quel bonheur c’est que de vous voir ». Je lui souris et la salue et, 20 mètres après l’avoir croisée, je repars au galop, comme pour lui redonner une pincée de soleil dans son coeur.

Petits plaisirs de cavalier…

Share Button

La France est belle, protégeons la

Clip de l’Université d’été 2013 du Front National

Share Button

Petit plaisir

Se réveiller à l’aube, ouvrir les volets de la terrasse et écouter le coucou et ses congénères.

Magie du printemps. Petit plaisir du matin.

Bonne journée.

Share Button