L’armée romaine

Libre journal des historiens du 24 mars 2015 présenté par Pierre de Meuse

Invité : Yann Le Bohec

Radio Courtoisie (Lien audio ci-après valide jusqu’au 24 avril 2015)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Share Button

Voltaire

A mille lieues de la doxa que l’on nous sert depuis quelques temps sur Voltaire et son traité sur la tolérance, est sorti dernièrement un livre très politiquement incorrect sur le monsieur, notoirement antisémite par Marion Sigaut.

 

En complément, une excellente chronique  de Pierre de Laubier (mais elles sont toutes excellentes 🙂 ) sur le même « sujet » :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Extrait du Libre Journal de la Résistance Française de Martial Bild du 28 janvier 2015. Sur Radio Courtoisie bien sûr.

Edit du 25-02-2015 : supplément sur Boulevard Voltaire 🙂

Share Button

Mandela

Après plus d’une semaine de battage médiatique insupportable sur la mort de Nelson Mandela, présenté par les médias et politiques comme le nouveau Gandhi, voire un nouveau Messie, voici ce qu’en disait le grand historien de l’Afrique Bernard Lugan après la débauche de dithyrambes entendus lors de ses obsèques.

Où Bernard Lugan remet les pendules à l’heure.

Share Button

Centenaire de 14 : halte aux voleurs de mémoire !

Sacré Hollande ! 1.350.000 Français de souche tués dans la Première Guerre mondiale, mais pas un mot pour eux dans son discours sur la commémoration du centenaire de 14. Les 350.000 poitrines bretonnes frappées à mort ? Connais pas ! Pas plus que les Corses, les Champenois, les Lorrains ou les Auvergnats qui ont fourni les plus lourds tributs à la grande ordalie.

Citer Dreyfus, c’est bien joli, mais son rôle en 1914-1918 a été parfaitement nul alors que le sacrifice héroïque de Driant et de ses chasseurs au bois des Caures a stoppé l’avance allemande sur Verdun.

Mais voilà, avec Hollande, pour avoir droit à une mention particulière, il faut appartenir à une minorité. Ainsi des troupes coloniales : 5 % seulement des tués mais une occasion de rappeler tout ce que nous devons à la « diversité », n’est-ce pas ! Cela « leur a donné des droits sur nous », dit Hollande. Et les Français de souche dont les patronymes sont sur les monuments aux morts, on n’a pas de devoirs envers eux, par hasard ? Celui de continuer l’aventure de la France, par exemple…

Quant au ministre des Armées et à celui des Anciens combattants, ils n’ont reçu qu’une seule consigne présidentielle : s’occuper des fusillés. Un tué sur 2.000, l’urgence vraiment.

Chez Hollande, il y a aussi des mots qu’on n’entend pas : « Poilu », par exemple. Un mot, il est vrai, qui fait tache aujourd’hui car il évoque de manière crue « ceux qui en ont ». En tout cas qui ont fait preuve de courage et de résistance sous le froid, la pluie, la boue, les obus et les balles. Ce n’est pas très tendance…

Hollande, qu’on aurait pu croire bonhomme, est en fait un politicien sectaire et clientéliste : rien pour la France profonde qu’il déteste, tout pour les minorités et les « épilés », ses cibles électorales et médiatiques.

Voilà pourquoi il tente de transformer une opération mémorielle en mémoricide. Aux Français de s’y opposer.

À nous de continuer de nous recueillir sur les monuments aux morts de nos villages, de nos villes, de nos églises, de nos cimetières. À nous de nous imprégner des noms de nos ancêtres sacrifiés. « Ils ont des droits sur nous », disait Clemenceau en parlant de ces Français jetés dans la bataille. À nous de respecter nos devoirs à l’égard de la génération de 1914 : devoir de dénoncer le grand travestissement des faits ; devoir de combattre le grand effacement de la mémoire française ; devoir de refuser le grand remplacement de la population. À nous de subvertir la commémoration tronquée qu’on nous prépare.

Jean-Yves Le Gallou via Boulevard Voltaire

Share Button

Hiroshima

Retour historique sur les tenants et aboutissants des premières, et seules à ce jour, utilisations effectives de l’arme atomique sur Hiroshima et Nagasaki. Encore une passionnante émission de Radio Courtoisie que ce Libre Journal d’Henri de Lesquin en ce 5 août 2013 à ‘occasion du 38ème anniversaire du largage de la première bombe sur Hiroshima le 6 août 1945.

Où l’on apprends notamment que Nagasaki fut bombardé « par défaut » à la place d’une autre ville du Japon pour cause de mauvaises conditions météo. Egalement un autre son de cloche sur le comportement des alliés et des Etats-Unis en particulier sur le traitement des populations civiles pendant les bombardements de la WW2.

Un bon coup de pied dans l’historiquement correct.

A écouter.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Radio Courtoisie

Share Button